Boîte à outils
Publié le 15 déc. 2021

Entretien d'embauche : les 5 défauts à absolument éviter

Votre CV a plu un recruteur et vous êtes convié à un entretien d'embauche ? Félicitations ! Pourtant, rien n'est encore joué et vous devez maintenant convaincre votre interlocuteur que vous êtes LA bonne personne pour ce poste. Pour vous préparer efficacement à cet exercice, voici 5 défauts à absolument éviter lorsque vous vous rendez à un entretien d'embauche.

Défaut n°1 : Ne pas préparer son entretien d'embauche

Maintenant que vous avez été repéré par un recruteur grâce à votre CV et votre lettre de motivation, il va falloir confirmer cette impression avec l'entretien d'embauche, une étape importante et incontournable dans un processus de recrutement.

La première erreur serait de ne pas suffisamment se préparer que ce soit dans la recherche d'informations ou encore sur la construction de son discours. L'art d'un entretien d'embauche, c'est de donner des informations précieuses et utiles à un recruteur afin qu'il souhaite en savoir davantage sur vous et vous convier à un nouvel entretien ou encore à vous tester afin de juger de vos capacités sur le poste en question.

Comment se préparer à un entretien d'embauche ?

L'important dans un entretien d'embauche est la cohérence et la clarté de vos propos. Montrez au recruteur que vous ne répondez pas à l'annonce par hasard, mais que votre candidature s'inscrit dans un projet de carrière mûrement réfléchi. Mettez en avant vos expériences professionnelles, ce qu'elles vous ont apportées et en quoi elles pourront vous aider dans les missions de votre futur poste. Si vous êtes un jeune en recherche d'emploi ou d'alternance, vous pouvez également mettre en avant votre cursus scolaire afin de démontrer toute votre motivation à rejoindre l'entreprise pour monter en compétence sur votre futur métier.

N'oubliez pas qu'un entretien d'embauche est un échange avec le recruteur et que celui-ci connaît déjà votre CV. Ce dialogue est une excellente occasion pour montrer votre adéquation avec le poste en question en apportant de nouvelles informations que vous n'aviez pas pu détailler dans votre CV ou votre lettre de motivation. Cela peut prendre diverses formes :

- Une expérience professionnelle similaire au poste recherché. Mettez l'accent sur vos responsabilités, la taille de votre équipe ou alors mentionnez des données chiffrées afin de rassurer le recruteur sur vos compétences.

- Une technique ou un logiciel en particulier. Vous avez remarqué dans l'annonce une technique qu'il est recommandé de connaître un outil et que vous avez utilisé par le passé ? N'hésitez pas à reprendre cette information et la préparer en amont. Au cours de l'entretien, vous pourrez la mentionner et discuter dans quel contexte vous l'avez utilisé, dans quel but et quels sont les résultats que vous avez eus. Cette information donnera du crédit à votre candidature sur un des points importants de votre entretien d'embauche. Par exemple, si vous avez testé des logiciels spécifiques en tant que technicien de maintenance et que l'entreprise dans laquelle vous postulez utilise ce logiciel, n'hésitez pas à mettre en avant ces compétences ainsi que les machines vous avez utilisées.

- Un environnement de travail proche de l'entreprise dans laquelle vous candidatez. Rassurer le recruteur en montrant que vous connaissez son milieu voire son secteur d'activité donne du poids à votre candidature pendant un entretien d'embauche. Vous n'avez pas encore évolué dans le secteur de l'entreprise ? A l'inverse, montrez que vous avez travaillé dans différents secteurs et que vous avez su vous adapter et parvenir à vos objectifs.

Bien entendu, il s'agit ici de conseils pour préparer et structurer son parcours afin de convaincre un recruteur que vous êtes la bonne personne. Pour compléter votre préparation, il est essentiel d'avoir des informations sur l'entreprise en faisant votre propre recherche via leur site internet ou leurs réseaux sociaux. N'hésitez pas à consulter notre article sur comment réussir un entretien d'embauche pour en savoir plus.

Défaut n°2 : Ne pas soigner sa tenue et sa présentation lors d'un entretien d'embauche

Un entretien d'embauche se décide parfois dans les premières minutes. Celui-ci peut déjà être joué d'avance selon l'impression que vous donnez au recruteur. Soigner sa tenue vestimentaire est primordial lorsque vous vous présentez à un entretien d'embauche. Pour éviter de se faire éliminer avant même d'avoir commencé à avancer vos arguments, il vaut mieux avoir le dress-code de l'entreprise dans laquelle vous postulez.

Comment être en phase avec l'entreprise lors d'un entretien d'embauche?

Pour être en phase avec votre future entreprise, il est essentiel d'avoir la tenue adéquate lors de votre entretien d'embauche. Pour cela, vous devez connaître l'entreprise dans laquelle vous pourriez y mettre les pieds. Vos recherches sur la société seront importantes pour que vous fassiez bonne impression au recruteur. Si l'entreprise dans laquelle vous postulez affiche une ambiance décontractée, le costume complet n'est pas forcément obligatoire. De même, la tenue dépend également du type de poste pour lequel vous candidatez. Si vous postulez pour un travail d'agent de maîtrise ou d'opérateur, vous ne serez pas obligé de mettre une tenue aussi classique que pour un poste de manager.

DiscussionEntretien

Défaut n°3 : Ne pas faire attention à sa communication non verbale

L'entretien d'embauche est souvent perçu comme un moment stressant de par son enjeu et ses attentes. Il n'est pas toujours facile de montrer son aisance face au recruteur et il n'est pas rare que des petits gestes soient interprétés par le recruteur comme agaçants voire perturbateurs.

Ces petits gestes instinctifs qui nous trahissent

Certains sont plus connus que d'autres, voici quelques attitudes à absolument bannir en entretien :

- Adopter une posture nonchalante. Cela va de soi, il est impératif de rester professionnel du début jusqu'à la fin de l'entretien d'embauche. Se balancer ou s'affaler sur sa chaise sont des gestes rédhibitoires. N'oubliez pas que votre attitude en entretien reflète votre image professionnelle et donc votre travail. En arborant une attitude négligée face au recruteur, vous lui renvoyez une image péjorative et vous diminuez fortement vos chances d'être recruté.

- Croiser les bras ou les jambes. Lors d'un entretien d'embauche, votre posture doit inciter au dialogue et à l'échange. Si vous les croisez, vous donnez une impression de fermeture et le recruteur pourrait interpréter ces gestes comme un signe de défense et conclure que vous êtes stressé ou peu enclin à communiquer. Adopter une posture engageante avec le dos droit et les pieds sur le sol vous donnera confiance et vous serez plus à même de transmettre votre état d'esprit au recruteur.

- Ne pas établir un contact visuel avec le recruteur. C'est connu, le regard est un facteur clé pour créer du lien avec un recruteur. Un regard fuyant, tourné vers la fenêtre ou la sortie sont des signaux qui montrent une nervosité ou un stress important. Or, il est essentiel d'inspirer confiance avec la personne qui vous fait face. Gardez un maximum le contact visuel avec le recruteur, sans pour autant paraître trop insistant, surtout lorsque vous avancez vos différents arguments et expériences. Aujourd'hui, les entretiens d'embauche en visioconférence se multipliant, le regard est devenu un facteur encore plus déterminant dans la réussite de cet exercice. Lors de ce type d'entretien, n'oubliez pas de regarder votre caméra et non la webcam du recruteur lorsque vous échangez avec lui. De même, évitez de regarder votre retour de caméra, le recruteur pourrait alors penser que votre attention est focalisée sur un autre sujet que l'entretien en cours.

Défaut N°4 : ne pas d'avoir de questions à poser à la fin de l'entretien

L'entretien est quasiment terminé et même si l'échange s'est bien passé il est important de garder en tête que rien n'est encore joué à ce stade. Avant de conclure, le recruteur vous demandera forcément si vous avez des questions. Bien que vous ayez hâte que l'entretien se termine, il est impératif de préparer quelques questions afin de finaliser cet échange sur une bonne impression. Ne pas avoir d'interrogations au sujet de l'entreprise, du poste ou des modalités de travail peut être perçu comme un manque d'intérêt voire de négligence et le recruteur pourrait porter son choix vers un autre candidat plutôt que vous. Afin d'éviter ce cas de figure, voici quelques exemples de questions à poser avant de conclure un entretien d'embauche :

- La taille et la composition de l'équipe. Si le sujet n'a pas encore été évoqué pendant votre échange, c'est le moment d'en savoir davantage sur votre univers direct de travail. Vous pouvez demander la taille de l'équipe, quelles sont leurs différentes missions, sous quelle autorité travaillent-ils... l'objectif de ces questions est de montrer au recruteur que vous vous projetez dans le poste.

- Quels sont les objectifs premiers de ce poste. Si c'est votre futur manager qui vous fait passer l'entretien, demandez lui sur quelles missions vous serez objectivé dans les premières semaines voire comment se passera l'intégration jusqu'à ce que vous soyez opérationnel. Vous pouvez également lui demander quelles sont les qualités indispensables sur cet emploi si vous ne l'avez pas encore mentionné pendant l'entretien. L'objectif de ces questions est de montrer votre adéquation avec les missions du poste.

- Poser des questions sur l'entreprise. Attention, ces interrogations doivent toujours avoir un lien avec le poste que vous visez. Demander depuis quand l'entreprise existe ou encore le nombre de salarié sont des questions dont vous devez avoir les réponses dès le début de l'entretien en faisant vos propres recherches. Par exemple, vous pouvez poser des questions sur la culture de l'entreprise, surtout si vous menez cet échange en visioconférence et que vous ne pouvez pas juger par vous-même l'ambiance de travail.

- Ne quittez pas votre interlocuteur en restant dans le flou concernant la suite du processus de recrutement. Demandez au recruteur comment et où vous situez-vous dans les étapes vers votre futur emploi, cela vous donnera une idée du temps que pourrait prendre ce recrutement. Gardez également le contact avec votre recruteur. Ne restez absolument pas sur un "on vous rappellera" et demandez sous combien de semaines vous pourriez avoir une réponse. Ainsi, selon son retour, vous saurez quand vous faut-il relancer votre interlocuteur.

EntretienEmbauche

Défaut N°5 : ne pas relancer le recruteur après l'entretien

Vous venez de terminer votre entretien d'embauche ? Prenez le temps de vous relaxer un peu mais n'oubliez pas : le recrutement n'est pas encore terminé. Une autre erreur serait de croire que désormais tout est joué et que vous n'avez plus qu'à attendre un mail ou un appel du recruteur pour être fixé sur la suite du processus de recrutement. Envoyer un email de remerciement et une relance sont des éléments indispensables pour montrer votre motivation voire pour faire la différence par rapport à d'autres candidats.

L'email de remerciement

Une fois votre entretien terminé, il est d'usage de remercier la personne qui vous a consacré du temps en lui renvoyant un email. C'est aussi un excellent moyen de gagner des points suite à l'échange que vous venez d'avoir. Profitez de ce contact pour y résumer synthétiquement ce que vous avez appris du poste et de l'entreprise. Vous pouvez également y mentionner une dernière fois votre motivation mais attention à l'excès de zèle qui serait alors contreproductif.

Quel est le meilleur moment pour remercier votre interlocuteur ? Tout dépend du lieu et de la temporalité de votre entretien d'embauche. Si vous vous êtes déplacé dans les locaux de l'entreprise, prenez le temps de rentrer chez vous et de relire les notes que vous avez prises pour envoyer votre email de remerciement. Pour un entretien en visio, vous pouvez vous permettre d'attendre quelques heures avant de l'envoyer au recruteur. Gardez cependant en tête qu'il faut absolument que votre message soit envoyé pendant les horaires de travail. Si cela n'est pas possible, privilégiez dans ce cas-là le lendemain matin.

Comment relancer un recruteur suite à un entretien d'embauche ?

Cela fait quelques jours que vous avez passé votre entretien et vous n'avez toujours pas de nouvelles du recruteur ? Il est surement temps de le relancer pour savoir si vous êtes toujours dans la course pour ce recrutement. Si, pendant votre entretien, votre interlocuteur a dit qu'il reviendrait vers vous sous une date précise, attendez alors la fin de cette période avant de relancer. Si vous n'aviez pas convenu d'une date, il est préférable d'attendre entre une ou deux semaines avant de reprendre contact avec le recruteur.

Soyez factuel dans votre relance, votre message pourrait commencer comme suit :

"Bonjour monsieur, nous avions échangé le 20 octobre 2021 à propos d'un poste de monteur-régleur au sein de votre entreprise."

Reprenez ensuite les éléments que vous considérez comme important et que vous avez retenus pendant votre entretien comme les missions ou encore les objectifs du poste. Montrez également votre motivation ainsi que votre adéquation à ce poste, en donnant des derniers éléments que vous n'auriez pas évoqué durant l'entretien.

Cette relance peut être faite par email ou par téléphone. Cela dépend surtout du mode de communication utilisé par votre interlocuteur. Si celui-ci vous a appelé plusieurs fois et vous a fait passer un entretien téléphonique, vous pouvez le relancer par téléphone. Si le recruteur vous a contacté par mail et vous ne l'avez eu par oral que pendant votre entretien, privilégiez la relance par mail. Adopter les mêmes canaux de communication que votre interlocuteur le mettra à l'aise et vous permettra d'avoir la réponse à vos interrogations.

RecrutementEntretien

Comment réussir son entretien d'embauche : quelques conseils supplémentaires

Anticipez les questions pièges

De moins en moins utilisées, certaines questions pièges peuvent toutefois vous être posées afin de tester votre réaction et votre connaissance introspective. Les questions les plus connues sont sans nul doute le "Citez moi vos 3 qualités et vos 3 défauts ?" ou "Pourquoi vous et pas un autre candidat?" Il n'existe aucune réponse parfaite à ces questions, mais il est nécessaire de s'y préparer à l'avance pour ne pas être pris au dépourvu le jour de l'entretien.

Connaitre ses points faibles

Même si l'entretien d'embauche est un échange cordial entre le recruteur et vous, il est possible que ce dernier mette en avant certains aspects de votre CV afin de tester votre capacité à argumenter sur votre parcours professionnel. Par exemple, si vous avez fait beaucoup d'entreprises en peu de temps ou à l'inverse si vous êtes resté longtemps dans la même entreprise, il vous faudra argumenter sur votre choix de carrière en donnant une explication concrète et faisant sens avec votre candidature. Connaître les points faibles de votre parcours vous permettra d'anticiper les questions à ce sujet. Si vous parvenez à convaincre votre interlocuteur, vous gagnerez alors de précieux points vers le poste convoité.

Se préparer à des tests potentiels

Sur certains postes, il vous sera parfois demandé de réaliser des tests théoriques ou pratiques afin de valider les compétences que vous avez évoquées sur votre CV ou pendant votre entretien. C'est pourquoi, même en période de recherche d'emploi, il est nécessaire de se tenir à jour sur les connaissances de son secteur. Il est important de maintenir son niveau de pratique à jour en cas de test lors d'un entretien d'embauche. Ainsi, vous serez plus confiant lorsqu'un test vous sera demandé et vos automatismes vous permettront de réaliser avec succès les tâches qui pourraient vous être demandées.

Avec l'ensemble de ces conseils, vous êtes fin prêt à décrocher votre nouvel emploi. Vous souhaitez travailler dans la plasturgie et les composites ? N'hésitez pas à découvrir l'ensemble des offres d'emploi de la filière. Que ce soit pour un poste d'opérateur, de technicien ou encore d'ingénieur, vous retrouverez de nombreuses annonces qui correspondent à vos besoins.

Offres d'emploi

VALDAHON
CDI

Régleur Injection F/H

MASTERPLAST
VALDAHON
CDI

Technicien qualité production F/H

MASTERPLAST
VALDAHON
CDI

Technicien Injection F/H

MASTERPLAST

En découvrir plus

Dans chaque profil, il y a un talent caché dont nous avons besoin.

En orientation

Trouvez votre premier métier, mais surtout votre avenir professionnel. Découvrez le métier qui vous correspond !

En reconversion

Vous êtes fait pour la plasturgie mais vous ne le savez pas encore ! Mettez à profit vos compétences actuelles.

En évolution

La plasturgie est une filière d’avenir qui offre de nouvelles opportunités d’évolution professionnelle au quotidien.